Comment investir en Suisse : le guide pour les débutant(e)s | Yova
Retour

Comment investir en Suisse : le guide pour les débutant(e)s

Si tu décides d’investir de l’argent en Suisse, tu vas rapidement te rendre compte des nombreuses possibilités d’investissement qu’offre le pays. La variété des options est presque aussi grande que le choix de fromages dans un supermarché suisse. De ce fait, tu te poses sûrement les questions suivantes : où et comment investir mon argent ? Quel est le risque d’investir ? Quelle est la meilleure option pour moi ?

Tout cela rend les investissements en Suisse très complexes. C’est pourquoi il est important de d’abord comprendre les options qui s’offrent à toi. Que tu veuilles investir dans l’immobilier suisse ou acheter des actions durables, que tu recherches les meilleurs investissements en Exchange Traded Funds (ETF), que tu investisses dans des fonds ou que tu sois simplement intéressé par la meilleure façon d’investir : notre guide détaillé est conçu pour te donner toutes les bases qui t’aideront à décider comment investir en Suisse, de la façon qui te convient. 

Regardons cela de plus près !

 

Quel est le bon moment pour investir en Suisse ?

Avant d’investir, tu te demandes peut-être quel est le bon moment pour commencer. Le moment est-il bien choisi ou faut-il attendre que la situation économique change ? Malheureusement, il n’y a pas de bonne réponse à cette question. En tant qu’investisseur, tu espères toujours obtenir le prix le plus bas lorsque tu décides d’acheter une action ou une obligation de ton choix. Les experts examinent de près chaque mouvement du marché et font des prévisions que tu peux utiliser comme support pour te faire une opinion. Cependant, même leur pronostic peut être erroné. Par exemple : au début des années 2000, tout le monde pensait que les sociétés Internet comme Google ou Amazon seraient un investissement peu sûr. Toute personne ayant ignoré l’avis des experts et ayant investi dans les actions de Google en 2004 s’est révélée être un millionnaire autoproclamé 15 ans plus tard. Bien sûr, choisir la prochaine action gagnante peut être comme lancer des fléchettes les yeux fermés. C’est pourquoi, chez Yova, nous sommes convaincus par l’approche de toujours diversifier les investissements dans une variété d’entreprises, de secteurs et de régions. N’oublie pas : le temps est l’antidote de la volatilité !

Choisis le bon moment pour toi

Tu dois non seulement fonder tes décisions d’investissement sur l’état du marché, mais aussi évaluer ta situation personnelle. Il est important de comprendre que ton argent investi peut être indisponible pendant une longue période. Si cela te pousse à passer des nuits blanches et à réfléchir à comment payer tes factures, demande-toi si c’est le bon moment pour toi d’investir. Par exemple, si tu décides d’investir en bourse, tu auras besoin d’un montant minimum de 2000 CHF * pour un investissement diversifié. Tu dois être sûr(e) que tu n’auras pas besoin de cette somme pendant au moins les cinq prochaines années. Si tu ne te sens pas à l’aise d’investir ton argent pendant une période aussi longue, ce n’est peut-être pas le bon moment pour toi. Il est également important de savoir que tu n’es jamais trop jeune pour commencer. Même si tu commences à investir un petit montant, tu verras que les intérêts composés s’accumulent au fil du temps et ont un impact important sur ta fortune. Quel que soit ton âge, le plus important est de savoir ce que tu espères tirer de ton investissement. 

*tous les articles reliés de cet article sont en anglais

Commencer tôt à investir en Suisse

Par exemple, même à 40 ans, tu peux commencer à investir ton argent en Suisse pour épargner en vue de ta retraite. Ton horizon d’investissement est toujours de 25 ans et, selon notre expérience et les performances historiques, le rendement moyen des années passées était de 6% par an*. Le plus important est de sortir ton argent de ton compte bancaire et de te lancer. Garder ton argent sur un compte qui offre un taux d’intérêt de 0,01% signifie que ton épargne perdra de sa valeur au fil du temps. En effet, les prix augmentent plus vite que le rendement que tu obtiendras de ton argent sur ton compte d’épargne. Pense à ce détail lorsque tu envisages d’investir. Nous sommes heureux de t’aider à créer ta stratégie d’investissement individuelle.

*Avertissement : les performances passées des marchés et instruments financiers ne sont jamais un indicateur des performances futures. 

 

Différentes possibilités de placement en Suisse

Avant d’investir, tu dois savoir dans quoi tu souhaites placer ton argent. Immobilier, or, argent, actions, obligations ou ETF ? Toutes ces options sont traitées dans cet article. Pour couvrir tous les sujets, nous allons également aborder les avantages et les inconvénients que tu as de conserver ton argent sur ton compte bancaire – puisque c’est ce que font beaucoup de gens par défaut. Quelle est la meilleure façon d’investir ton argent en Suisse ? Dirige-toi vers la fin de ce post pour connaître notre avis.

Possibilités de placement en suisse

Investir dans l’or et l’argent

Les gens investissent dans des métaux précieux depuis l’Antiquité. Ce type de placement reste populaire parmi les personnes fortunées qui cherchent une protection contre l’inflation, la déflation et l’hyperinflation. L’or et l’argent sont largement connus comme une bonne option pour un investissement sûr à risque de perte d’argent relativement faible.

Avantages :

  • Longévité : l’or et l’argent ont eu une valeur sous-jacente tout au long de l’histoire.
  • Sécurité : les lingots physiques sont considérés comme plus sûrs que le « marché du papier » de l’or et de l’argent.

Inconvénients :

  • Coût : il faut tenir compte des frais de stockage et d’assurance.
  • Aucun rendement réel : les métaux précieux n’ont pas de rendement réel. Ils ne créent rien de nouveau ou de mieux. Leur rendement repose simplement sur l’espoir d’une augmentation des prix.
  • Impact sur l’homme et la planète : l’extraction de l’or et de l’argent se fait souvent dans des conditions néfastes.

 

Investir dans des fonds d’investissement

Avant d’investir dans des fonds, tu dois comprendre ce qu’ils représentent. Un fonds est un placement collectif dans lequel ton argent est mis en commun avec celui d’autres investisseurs et géré activement en ton nom. Un gestionnaire de fonds et un grand nombre d’autres intermédiaires participent à ton investissement et prennent les décisions d’achat et de vente à ta place. Il existe tellement de types de fonds d’investissement que nous pourrions créer une série d’articles à ce sujet, mais voici leurs principaux avantages et inconvénients.

Avantages :

  • Diversification : le risque d’investissement est réparti sur un ensemble d’investissements individuels, ce qui minimise le risque de perte d’argent.
  • Liquidité : tu peux vendre tes actions et faire virer l’argent sur ton compte dans les sept jours ouvrables.
  • Rendements : comme l’a illustré Warren Buffett, les fonds gérés passivement peuvent surperformer les fonds gérés activement.

Inconvénients : 

  • Frais cachés : en raison de leurs structures complexes et à plusieurs niveaux, les fonds sont notoirement connus pour leurs frais cachés. De récentes enquêtes ont révélé que les fonds peuvent coûter jusqu’à quatre fois plus que le montant attendu au départ.
  • Durabilité douteuse : lorsque tu investis dans des fonds, tu ne peux pas totalement contrôler ce dans quoi tu investis. Au lieu de cela, tu délègues tes décisions d’achat et de vente au gestionnaire du fonds. Même les fonds « durables » ne sont souvent pas si durables que ça.

Investir dans des actions

Acheter des actions en Suisse t’offre l’opportunité de contribuer au succès d’une entreprise. Une action fait de toi un copropriétaire de la société dans laquelle tu investis. Grâce à la numérisation, le marché boursier est devenu plus facile et plus rentable pour les petits investisseurs.

Illustration investissement boursier Yova

Avantages :

  • Rendements : attrayant à long terme (rendement annuel moyen de 6%)
  • Liquidité : tu peux vendre tes actions et faire virer l’argent sur ton compte en quelques jours ouvrables.
  • Simplicité : contrairement aux produits dérivés et aux fonds, il n’y a pas de couches complexes entre ton investissement et toi. Lorsque tu achètes les actions d’une société, tu es propriétaire d’une part de cette entreprise.
  • Transparence et contrôle total : tu investis dans chaque entreprise individuelle et peux ainsi voir exactement quelles entreprises tu finances.
  • Durabilité : grâce à ce contrôle, tu peux exclure des entreprises ou des thèmes que tu ne souhaites pas soutenir (p. ex. les armes ou le changement climatique).

Inconvénients :

  • Volatilité : la valeur d’une action fluctue quotidiennement. Il est donc important d’avoir une grande variété d’actions différentes dans ton portefeuille pour minimiser le risque de ton investissement.
  • Placements à court terme risqués : en raison de la volatilité, il n’est pas idéal d’investir dans des actions à court terme. Il est préférable de conserver tes actions pendant au moins cinq ans.

 

Investir dans des obligations

Tu veux savoir comment investir en Suisse en toute sécurité et à quel intérêt t’attendre ? Une possibilité est d’investir dans des obligations d’État ou de société. En bref, les obligations sont des dettes. En fait, tu « prêtes » de l’argent à une entreprise ou à l’État, et ils s’engagent à te rembourser (plus les intérêts) dans un délai déterminé. La différence entre un prêt et une obligation est que tu peux vendre et acheter des obligations sur les marchés financiers. Si tu vends tes obligations, l’acheteur recevra tous les paiements d’intérêts futurs ainsi que le remboursement final de la somme initiale prêtée.

Avantages :

  • Volatilité : en général, les obligations sont plutôt stables et fluctuent moins que les autres investissements.
  • Faible risque : tout dépend de la personne qui a émis l’obligation. L’investissement en Suisse, en particulier dans des obligations de l’État suisses, est considéré comme peu risqué, car la Suisse a de solides antécédents en matière de paiement de dettes.

Inconvénients :

  • Difficulté : en général, les obligations ont des périodes de détention longues et des investissements minimums importants. Tu peux contourner ça en achetant des actions dans un ETF qui regroupe de nombreuses obligations dans un fonds.
  • Rendements : les obligations ont actuellement des rendements très faibles.

 

Investir dans des ETF (Exchange Traded Funds)

Les ETF sont récemment devenus très populaires, et de nombreux investisseurs cherchent à trouver la meilleure opportunité en Suisse d’investissement en ETF. Les ETF sont généralement conçus pour suivre des indices comme le S&P 500.

Avantages :

  • Diversification : de nombreux ETF sont conçus pour avoir un niveau de diversification relativement élevé.
  • Propriété : tu possèdes une part dans une structure financière et non les actions de la société elle-même.
  • Coût : étant donné que les ETF sont gérés de manière passive, ils sont moins chers que les fonds traditionnels.

Inconvénients :

  • Complexité : parfois, les gestionnaires de fonds achètent des « warrants » et des « equity swaps » au lieu d’actions. C’est ce que l’on appelle une « réplication synthétique » qui peut transformer un ETF en une structure très complexe dont les risques sont difficiles à évaluer.
  • Durabilité : c’est malheureusement la même chose qu’avec les fonds. En investissant dans des ETF, tu ne peux pas inclure ou exclure des entreprises spécifiques de ton portefeuille. Sache que les ETF durables sont souvent beaucoup moins durables qu’ils ne le prétendent.

 

Investir dans l’immobilier

Avec la hausse des prix des loyers, il n’est pas surprenant que de nombreuses personnes en Suisse envisagent d’investir dans leur propriété. Cependant, quelques considérations importantes sont à prendre en compte. Pour te donner une longueur d’avance : il est généralement préférable d’acheter une maison pour soi plutôt que de la considérer comme un investissement. Comme il est devenu très coûteux ces dernières années d’acheter sa propre propriété, le rendement d’un investissement immobilier en Suisse est assez faible.

Avantages :

  • Faible volatilité : les prix de l’immobilier sont généralement stables en Suisse, bien qu’ils aient baissé au cours des deux dernières années.
  • Coûts de la vie : si tu vis dans ton bien immobilier, tu peux économiser beaucoup d’argent sur le loyer. Tu n’auras pas un rendement élevé, mais tu auras toujours une maison qui t’appartient.

Inconvénients :

  • Illiquidité : pour pouvoir vendre ton investissement, tu devras trouver un acheteur. Cela peut prendre des mois ou des années, dans des cas extrêmes.
  • Coûts élevés : les propriétés sont chères en Suisse (6373 CHF/m2 en moyenne pour un appartement) et un acompte important est requis. Sans oublier la commission de l’agent, les frais de marketing et les droits de mutation immobilière.
  • Taxes : dépendant de ta forme de financement, l’investissement immobilier en Suisse peut être un problème fiscal en raison de l’imposition de la valeur locative imputée.
  • Risque élevé en raison de l’effet de levier : si tu finances un investissement immobilier avec 20% de ton argent et que la valeur du bien immobilier diminue de 20%, ton argent disparaît. Toutefois, tu dois quand même rembourser la banque à un prix plus élevé, ce qui peut arriver, comme l’ont montré de nombreuses crises immobilières dans le passé.
  • Manque de diversification : l’achat d’une maison implique que tu y dédies la majorité de ton argent. Tu n’auras donc pas la possibilité d’acheter d’autres investissements qui pourraient te permettre de survivre à une crise immobilière.
  • Facteur de difficulté : si tu envisages de mettre en location un bien immobilier, tu devras t’occuper de l’entretien de la propriété et de la gestion des locataires. Ne sous-estime pas le temps et l’argent qu’il faut pour s’occuper d’une maison.
  • Faible rendement : l’immobilier suisse est devenu si cher que le rapport entre le prix d’achat et la valeur locative imputée est souvent inférieur à 5%. Compte tenu du risque encouru, ce n’est pas si élevé.

 

Investir dans les cryptomonnaies

Les cryptomonnaies telles que Bitcoins, Ether, XPR ou la nouvelle cryptomonnaie Libra initiée par Facebook sont-elles une tendance à ignorer ou représentent-elles l’investissement du futur ? Il est encore difficile de juger : bien que certaines personnes sont devenues millionnaires en investissant dans la cryptomonnaie, beaucoup d’autres ont perdu leurs économies. Dans l’ensemble, c’est un espace intéressant à observer, mais c’est une nouvelle frontière – un peu comme le Far West dans les années 1800 !

Avantages :

  • Facile : les transactions sont faciles et rapides, notamment parce qu’elles sont soumises à peu de contraintes réglementaires.
  • Une technologie intéressante : les réseaux décentralisés sont une alternative intéressante aux modèles bancaires traditionnels, car ils augmentent la sécurité.
  • Instabilité : alors que l’instabilité sociale, économique et politique peut nuire au marché boursier, l’inverse semble être vrai pour la cryptomonnaie.

Inconvénients :

  • Forte volatilité : le marché de la cryptomonnaie est semblable à une montagne russe !
  • Aucun rendement réel : comme les métaux précieux, les cryptomonnaies n’ont pas de rendement réel ; elles ne représentent qu’un pari sur la hausse des prix.

 

Investir dans ton compte bancaire

À proprement parler, placer de l’argent sur son compte d’épargne bancaire n’est pas un investissement ! Mais nous voulions mentionner cette possibilité, car de nombreuses personnes gardent par défaut leurs économies sur leur compte bancaire.

Avantages :

  • Garanties : si ta banque fait faillite, tu es couvert à hauteur de 100 000 CHF.
  • Accès : si tu as besoin de ton argent dans les deux prochaines années, le conserver sur le compte bancaire est une excellente idée.

Inconvénients :

  • Rendements négatifs : une banque suisse paie généralement un intérêt de 0,01%. Dans la vie réelle, les prix augmentent beaucoup plus rapidement, ce qui signifie que tu finis par perdre de la richesse.
  • Frais cachés : les banques sont passées maîtres dans l’art de dissimuler les frais. Assure-toi donc de savoir ce que tu paies sur le compte d’épargne de ta banque.

 

Et donc, quelle est la meilleure façon d’investir en Suisse ?

Chez Yova, nous pensons que la meilleure approche d’investissement consiste à créer un portefeuille diversifié de 30 à 40 actions d’entreprises, réparties dans différents pays et secteurs. En fonction de ton âge, de la durée de ton investissement et d’autres facteurs, il est généralement préférable de placer une partie de ton investissement dans des obligations d’État. Cependant, après avoir lu cet article, tu te demandes peut-être : qu’advient-il si les entreprises dans lesquelles j’investis s’effondrent ou brûlent ? C’est un bon point !

 

Investissements à long terme et diversification

En mars 2020, les marchés boursiers mondiaux (Dow, Nasdaq et le S&P 500) ont connu la chute la plus forte en un jour de leur histoire depuis le krach de 2008. En tant qu’investisseur, la meilleure attitude face à cela est de rester calme et de ne pas vendre ses actions dans la panique. Le marché s’est rétabli en quelques semaines. Tous les krachs ne sont pas synonymes de désastre. Surtout pas pour les investisseurs qui investissent dans le long terme. C’est pourquoi nos clients investissent leur argent pendant une période d’au moins cinq ans. Les fluctuations du marché sont tout à fait normales. Elles ne t’affectent que si tu cherches à te faire de l’argent rapidement. Ces situations nous montrent également pourquoi la diversification est si importante – bien que certaines crises se fassent ressentir dans l’économie mondiale, elles sont plus souvent concentrées sur une industrie ou une région particulière. Imagine que tu aies investi à 100% dans les entreprises technologiques juste avant l’éclatement de la bulle internet ou dans les actions brésiliennes juste avant que le pays n’entre dans sa récente récession. En répartissant tes investissements, tu ne seras pas anéanti par ces crises. Cela nous amène à une question fréquente de nos clients :

 

Dois-je investir dans des actions suisses ou étrangères ?

Nous savons tous que la Suisse est l’un des endroits les plus sûrs au monde pour les investisseurs. La banque d’investissement suisse est alimentée par la forte économie du pays, une faible inflation, une dette nationale peu élevée et un faible taux de chômage. Avant de t’engager et d’investir en Suisse et dans ses entreprises, n’oublie pas que ce statut de « refuge » comporte également quelques inconvénients. En période de crise, les investisseurs étrangers et locaux sautent sur l’occasion d’investir en Suisse. Cela signifie que le franc suisse et les marchés boursiers peuvent rapidement être surévalués, et ce n’est pas seulement un scénario apocalyptique animé par l’imagination. Une telle situation s’est produite en 2012, lorsque la Banque centrale suisse a pris la mesure la plus spectaculaire de son histoire en liant la valeur du franc à celle de l’euro pour s’assurer de freiner sa hausse. Pour répondre à la question : oui, tu devrais investir dans des entreprises suisses, mais aussi dans des entreprises étrangères. Chez Yova, nous pensons que les investisseurs devraient conserver une partie de leurs investissements dans des actions suisses, mais aussi acheter des actions de toute l’Europe et de l’Amérique pour optimiser leur diversification. Cela permet d’éviter que l’investissement soit inutilement exposé aux risques d’un seul pays.

Diversifier son investissement en Suisse

Cela nous amène à une autre question fréquente :

 

Combien dois-je investir ?

Lorsqu’il s’agit d’investir en bourse, il n’existe pas de solution unique. Tu es libre de commencer petit puis miser plus haut autant que tu le souhaites. La plupart des gens pensent qu’il faut être riche pour commencer à investir. C’est totalement faux ! En Suisse, tu peux commencer à investir dans des actions avec un minimum de 2000 CHF. Cela est nécessaire pour acheter diverses actions et obtenir une bonne diversification. Lorsque tu investis de petites sommes, l’erreur commune est de les placer au même endroit. Après tout, pourquoi diviser une petite somme ? À vrai dire, il est préférable d’investir dans 30-40 entreprises locales et étrangères. Cela te donne une bonne diversification, ce qui signifie que tu peux t’attendre à ce que ton investissement croisse à peu près au même rythme que le marché (historiquement, cela a été de 6% par an*).

*Avertissement : les performances passées des marchés et instruments financiers ne sont jamais un indicateur des performances futures. 

 

Comment commencer à investir ?

Ne t’inquiète pas, nous avons tout fait afin de te faciliter la tâche pour commencer à investir. Obtiens ta stratégie d’investissement gratuite et personnalise-la en choisissant tes thèmes d’investissement et ton profil de risque personnel. Dès que tu es satisfait(e) de ton portefeuille, tu peux commencer à ouvrir ton compte. C’est tout ! Une fois que tu as transféré le montant de ton investissement sur ton compte d’investissement Yova, nous nous occupons de tous les détails techniques en ton nom. Cela comprend le suivi de ton investissement, des rééquilibrages réguliers et le respect des obligations des actionnaires (si tu ne veux pas le faire toi-même).

 

Points clés à retenir sur les investissements en Suisse

Nous voulons brièvement te rappeler les points les plus importants de cet article. Cela t’aidera à garder une vue d’ensemble de toutes les possibilités d’investissement en Suisse.

  • Il est important de s’informer : les différentes manières d’investir ont des avantages et des inconvénients différents. Tiens toujours compte du risque et du rendement escompté, mais note également si tu peux accéder à ton argent en cas de besoin.
  • Investis en bourse : les actions sont une option intéressante, car elles te permettent de diversifier ton investissement. Tu peux commencer avec de petits montants et retirer facilement ton investissement si nécessaire.
  • Investissement durable : investis dans des thèmes qui te tiennent à cœur. La durabilité est une préoccupation croissante pour la plupart des investisseurs, et les placements en actions facilitent l’investissement durable. Contrairement à d’autres investissements comme les fonds ou les ETF, tu peux contrôler ce dans quoi tu investis. Ainsi, tu as la garantie de ne soutenir que les entreprises et les thèmes que tu souhaites soutenir.
  • La diversification apporte de la stabilité : en fonction de tes objectifs financiers, envisage de répartir ton investissement entre actions et obligations. Les obligations offrent une plus grande stabilité quotidienne.
  • Commence avec 2000 CHF : une bonne base pour ce type d’investissement en Suisse est de 2000 CHF, c’est le montant dont tu as besoin pour diversifier ton portefeuille.

Grâce à notre outil en ligne, tu peux facilement choisir les thèmes d’investissement durables et socialement responsables qui sont les plus importants pour toi. Nous te montrons exactement les actions dans lesquelles tu peux investir. Tu peux également adapter tes objectifs financiers et tes préférences en matière de risque. À chaque ajustement, notre algorithme s’assure que ton portefeuille est financièrement solide. Ainsi, tu peux contrôler où va ton argent – sans compromettre tes rendements.

Investir en bourse

Des questions ? Envoie-nous un message. Nous sommes toujours ravis de pouvoir t’aider !

Yova

Yova

Yova
Réseaux sociaux Linkedin

Nous te présentons un nouveau type d'investissement, où tu soutiens les entreprises qui correspondent à tes valeurs. C'est un investissement durable et socialement responsable, sans compromettre la rentabilité.